Notre site web utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous consentez à naviguer sur notre site avec ces cookies cependant, vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment.

Motiver vos équipes

Dans cette période où le manque de personnel qualifié se fait sentir, les employés ont besoin de plus qu’un bon salaire, un titre prestigieux et d’ un package d’avantages pour rester au même poste pendant un certain temps. Les gens travaillent plus longtemps. Avec des semaines de parfois 60 heures, la question n’est pas de savoir s’ils sont comblés dans leur travail mais quel est leur degré de motivation. Celui-ci dépend de leurs rapports avec vous – le patron. Est-ce que vous captivez ou démotivez ?

La Critique
C’est une réalité du monde de travail de devoir faire face à un moment à un certain nombre de critiques. Les managers doivent avoir en tête lorsqu’ils tentent de corriger certains comportements qu’il ne faut pas focaliser sur les aspects négatifs, mais plutôt donner des conseils et savoir apprécier le positif. Certains employés se laissent abattre et redoutent d’aller travailler et faire face une fois de plus à une longue journée de critiques. Les experts en formation et RH disent que le problème vient du fait que les managers ne font pas correctement le “feedback” et ne sont pas assez réceptifs aux réactions individuelles. Les managers peu expérimentés pensent que “ c’est inutile” et ne donne pas de feedback – ce qui déprime les employés. Tout le monde n’a pas le même seuil de tolérance à la critique ou aux plaisanteries venant de ses managers ou de ses collègues.

Attention et appréciation
Quand les gens n’obtiennent pas de reconnaissance professionnelle, ils se renferment et s’autocritiquent. Ils se font parfois eux-mêmes les pires critiques, et peuvent même aller jusqu’à la démission. C’est important de dire “ merci” ou “bravo”. Et quand vous avez quelqu’un de très performant, le pire est de considérer ses efforts comme allant de soi. Sans signe d’appréciation, ils penseront que tous le travail et les efforts fournis sont vains.

Compliments et compensations
Sachez faire l’éloge et reconnaître les réalisations de vos employés. Les éloges perdent leur valeur quand on en abuse. Les mauvais managers félicitent de manière stérile quand ils ne savent pas se comporter avec quelqu’un. Il vous arrive de féliciter à outrance un employé émotif qui ne sait pas accepter les critiques constructives. Ils font également l’erreur des “ sandwich de félicitations”, ou ils font des compliments avant et après la réprimande. Les gens ne font alors plus attention à la critique qui se trouve au milieu. C’est important que les gens se distinguent par leurs réussites au sein de l’équipe. Quand on les inclue automatiquement dans les louanges des autres, les meilleurs employés risquent d’être démotivés. Les managers doivent faire attention à ne pas féliciter les gens pour le travail qu’ils doivent fournir tous les jours, et qui est normal de toute façon. Quand ils font la même quantité de travail que d’autres et qu’on les félicite pour cela, il n’y a plus aucune raison pour qu’ils souhaitent davantage de responsabilités. Bien que les augmentations de salaire soient appréciées, elles ne sont pas le seul moyen de motivation, parfois il y a d’autres sujets tout aussi importants. De tous ceux qui reçoivent une contre-offre pour les inciter à rester, 75% partent tout de même dans les 6 mois.

Travailler dur
Est-ce que vos employés se donnent du mal ? Est-ce qu’ils ont des missions motivantes ?Utilisez-vous toutes leurs capacités ? Les objectifs et les challenges garantissent d’avoir toujours le meilleur de vos employés. La définition d’objectifs est primordiale pour les faire aller de l’avant, car les gens ont tendance à perdre leur enthousiasme.

Information
Les employés ont parfois besoin de savoir ce qui motive certaines actions pour lesquelles ils ne voient pas l’intérêt et dont ils se débarrassent. Alors qu’avec quelques explications, ils auraient envie d’y passer du temps. Déléguer c’est. Des réunions constructives, où l’on parle librement sont extrêmement importants . la motivation vient de l’environnement extérieur

Variété
De la variété peut amener un côté vivant à la routine d’un poste un peu monotone. Mais si, par exemple, vous avez prévu des activités en plein air, assurez-vous que cela conviendra bien à tout le monde et que personne n’aura peur d’être humilié.Des activités mal pensées, même si elles ont pour but de divertir, auront un effet inverse.

Atmosphère
Un lieu de travail régi par une politique interne et des règles superflues crée une atmosphère où les employés en veulent au patron d’imposer de telles règles ou lui reproche leur frustration Une mauvaise ambiance naît souvent de règles tellement strictes que les employés ont l’impression de marcher sur des oeufs – on peut lutter contre cela en encourageant la communication avec des réunions internes, et encourager le développement personnel au travers une meilleure définition des cibles.

Lutte acharnée
Bien que l’esprit de compétition entre les employés soit perçu comme une bonne chose, il peut amener certains employés moins agressifs à se sentir à l’écart. Ils se retournent alors les uns contre les autres, et la compétition devient démotivante. Il ne faut pas prendre la compétition au sérieux et encourager ceux qui se débrouillent un peu moins bien. Des collègues se retournent les uns contre les autres quand ils voient un manager favoriser une équipe. Vociférer contre ceux qui ont du mal ne résoudra aucun problème mais en créera davantage.

Attentes
Définir des objectifs et des idéaux est extrêmementmotivant pour répondre aux standards du reste de la société. Les attentes sont aussi simples que de faire savoir aux gens à quelle heure ils doivent arriver le matin pour correspondre a. Vous pouvez difficilement demander à quelqu’un de répondre à vos besoins s’il ne les connaît pas. Si cela ne crée pas trop de paperasse, vous pouvez exposer vos standards par écrit. Il n’y a pas de formule magique pour créer le parfait employé, mais il y a plusieurs techniques qui permettent d’atténuer les défauts. L’ingrédient le plus essentiel pour captiver reste la communication, dont une bonne qualité d’écoute. Rester à l’écoute des besoins individuels et maintenir un bon niveau de communication sont les clés.

Hays Digital & Creative Services

Recevoir un exemplaire du Hays Journal n°8